Pêches de printemps

R.Portier

Mars 1949

Bien qu’une partie notable de mars appartienne théoriquement à l’hiver, ce mois marque souvent une assez profonde différence avec février. La nature, jusqu’ici en léthargie, semble enfin se réveiller de son long sommeil et des prodromes de vie se montrent un peu partout. Les eaux ne sont pas les dernières à participer à ce renouveau. Beaucoup de nos poissons, qu’on n’apercevait plus depuis novembre, font leur réapparition et se montrent à nos yeux pleins de vigueur, tout prêts à mordre à nos appâts.

Lire la suite