La pêche de la truite en ruisseau

Marius Béguin.

Décembre 1948.

Dans ces quelques pages, je n’ai pas la prétention de donner des conseils aux grands spécialistes de la pêche à la truite, à ces champions du lancer léger ou de la mouche artificielle que l’on rencontre au bord de nos rivières, armés de pied en cap, et dont quelques-uns font penser à Tartarin partant chasser le lion.

Lire la suite

Non mais quel pied !!!

Il n’y a pas à chier au Toc… les grandes rivières type Aude … c’est pas pour moi. Je ne sais pas faire, pourtant j’essaie mais je n’y arrive pas. Je n’arrive pas à lire correctement les postes donc je pêche en espérant toujours tomber sur un poisson suicidaire, alors je n’y prends pas beaucoup, voire pas du tout de plaisir.

P1030663

Lire la suite

Sur le bord du ruisseau.

Marcel Lapourré

Délégué du fishing-club de France

Aout 1950

Parmi les sapins, serpentant à travers les blocs de roches millénaires recouvertes de mousse, le petit ruisseau bondit, froid et limpide, et s’enfuit, rapide, vers son destin.

Parfois, il disparaît sous un rocher et, dans une écume blanche, ressort quelques mètres plus loin.

Lire la suite

Allo : 118 210 truite …

Touloutoutou … touloutoutou …

-Non mais allo quoi !!!

-tu te dis pêcheur et tu ne partages pas tes coins de pêche … non mais allo quoi !!!

Sélection_005

Alors que les choses soient claires, je ne dévoilerai jamais sur internet mes coins de pêche et même si cela ne m’empêche pas d’en discuter, c’est toujours en privé que je le fais … et encore avec beaucoup de réserve.

A cela plusieurs raisons:

J’estime que tout pêcheur qui se respecte doit déjà faire l’effort de découvrir par lui même sa ou la région dans laquelle il prétend vouloir exercer son loisir et/ou plaisir.

Ayant en d’autres temps dévoilé sur le net 2 ou 3 de mes coins paradis, j’y ai vu une augmentation significative des pêcheurs et pas toujours respectueux du lieux comme de ses habitantes. Alors vous allez me dire:

-je ne suis pas comme ça !!!

Ce à quoi je répondrai que le seul moyen de ne pas être déçu est de ne pas tenter le diable.

Je préfèrerai sans problème partager avec vous une session de pêche afin que vous puissiez me jauger et moi vous juger avant de vous donner sans peur ni crainte  l’endroit exact de mes coins de paradis qui me donnent tant de plaisirs.

Vous aurez donc compris que je suis certainement un vieux con … mais aussi très fier de l’être donc ne comptez pas sur moi et  mon ressenti pour vous dévoiler aussi facilement que ça, sur une page Fb ou au travers de ce blog, les spots exacts où sont cachées les belles. Vous aurez tout au plus le nom de la rivière ou du ruisseau mais pas le tronçon tant désiré.

Sur ce, je vous souhaite une bonne découverte et vous affirme que le plaisir passe aussi par là.