N’être que la moitié d’un con …

Cela laisse supposer que l’autre moitié peut vous permettre de sortir de l’embarras.

Si vous me suivez sur les réseaux sociaux, vous savez que la semaine dernière j’ai pêché un nouveau parcours que je ne connaissais pas, mais comme un con. Je n’ai pas trouvé la soluce pour le sublimer

Alors ce matin à la fraîche, j’y suis retourné.

Comme la dernière fois, dans un premier temps, beaucoup de touches mais peu de poissons ferrés correctement et mis au sec.

C’est reparti pour une session de prise de tête. J’ai déjà cassé 3 ou 4 fois et toujours parce que mon montage finit dans les branches au dessus de l’eau. C’est à ne rien y comprendre. Pourtant je connais ma canne, je connais mon montage mais je semble être en délicatesse avec mes derniers hameçons achetés et qui pourtant me donne satisfaction sur un autre parcours … Je sens les touches mais il est souvent trop tard car la belle a déjà recraché ou je la ferre, bagarre avec elle …. 5 ou 6 secondes puis elle me fausse compagnie et je finis dans la ripisylve.

Alors on change tout et surtout le bas de ligne et l’hameçon mais aussi de plombée. Je repars sur un H12 tige longue pour ver, ardillon écrasé,  avec plombée dégressive de 5 plombs mais tous du même calibre … du N°4 sur un bas de ligne de 50cm. La première grenaille sera à 15 bons centimètres de l’esche.

Donc premier plomb à 15cm, deuxième à 7.5cm au dessus, troisième 4cm, quatrième 2cm et dernier pratiquement collé à 1cm.

Je ne pêcherai que les postes marqués laissant supposer la présence d’une belle.

Les résultats n’ont pas mis longtemps à arriver.

Va comprendre, en aval de ce parcours il y a une réserve et un peu plus bas une portion que je pêche sans problème avec mes matériaux classiques. Ce linéaire a bien failli me prendre le choux et me faire monter la tension …. Pffff !!!

Comme quoi des fois, il ne faut pas hésiter à bousculer ses habitudes plutôt que de rester dans les schémas pré-établis et se prendre la tête sans comprendre le pourquoi du truc.

Si la chance sourit aux audacieux, je pense qu’il en est de même pour une session réussie, seuls les plus intrépides seront comblés.

Halieutiquement

 

 

2 réflexions au sujet de « N’être que la moitié d’un con … »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.