Improvisation …

Je n’ai pas mis les pieds dans Ma Montagne Noire depuis …. Pffff !!

Ma dernière session pêche date du 6 Juillet en Ariège. Depuis (et même avant) il fait chaud voire trop chaud. Depuis 15 jours les nuits ne descendent pas en dessous de 25/27° et en journée, le mercure oscille entre 35 et 41°.

Cette nuit, malgré la fenêtre grande ouverte et les volets dans la même position il m’a fallu 2 bonnes heures avant de trouver un semblant de sommeil. Même après le couché du soleil tu « transgoutes à grosses spires » rien qu’en faisant l’effort de fermer les yeux.

Un enfer !!!

Au petit matin, vers 6 heures, le coq tente péniblement de se faire entendre. Lui aussi souffre de la météo, il a le souffle court.

Et là tu cogites et tu te parles: « Ne serais-tu pas mieux là-haut, certainement plus au frais et au bord de l’eau »

La session n’aura rien d’exceptionnelle mais elle m’aura permis de ne pas tourner en rond à me liquéfier.

Les niveaux sont bas sans être réellement dramatiques. Ils prévoient des pluies pour mercredi jeudi, si cela se confirme les truites ne s’en porteront que mieux

J’ai taquiné à la nymphe, n’ayant pas de vers. De toute manière par niveau bas à très bas je suis de plus en plus convaincu que la nymphe reste l’appât du moment.

2 belles sont venues pour la photo

3 m’échapperont avant le cliché dont celle-ci

Après une petite heure de pêche les touches, ne se faisant plus sentir il faut passer à autre chose. Et c’est là que je passe à la pêche à la volante mais façon nymphe ou à la nymphe volante façon toc.

J’avais il y a quelques années, acheté des imitations de sauterelles à monter sur hameçon. J’en avais fait une, sans jamais la mettre à l’eau. Voilà chose faite et ça marche mais Mon dieu qu’à l’étiage et par temps chaud qu’il faut avoir les réflexes en alerte.

Ça flotte haut et le rigolletto sert d’indicateur de touche. Il suffit simplement d’avoir une canne toc permettant de lancer sans trop de difficulté ce montage ultra léger.

J’avoue avoir rajouté un petit plomb de 8 pour facilité l’envol, ce qui m’a permis de lancer entre 4 et 5 m de distance. Mais quel plaisir de voir les belles attaquer dés la mise à l’eau de la sauterelle. S’en est même déconcertant et trop …. rapide.

Mais ça marche et le plaisir de voir ces Dames se jeter hors de leur cache pour saisir l’intrus fut un réel enchantement.

10h30, il recommence à faire chaud … trop chaud. Je rentre à la maison où il fait déjà 34° sur la terrasse coté Nord …. Pffff !!!

Halieutiquement

 

2 réflexions au sujet de « Improvisation … »

  1. Salut Phil,content de te retrouver et de lire .la pêche est dure en ce moment, il faut savoir être très en retrait du post à pêcher, par contre comme tu le sais bien ,on a l’avantage dans nos ruisseaux là haut d’être au frais et à l’ombre pour pêcher. La nymphe t’as permis de tirer ton épingle du jeu.Quand à la sauterelle c’est un très très bon appât que j’utilise en période d’étiage, ta version leurre a lair de marcher aussi et cela m’intéresse, saurait tu me donner un lien pour voir et essayer ce type de modèle très réaliste.merci d’avance Phil.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.