Un Blog Un pêcheur … Fabrice Pons

Pour cette nouvelle série, je donne la parole aux Pêcheurs/Blogueurs.

Merci à Fabrice Pons, administrateur du blog »  Fous de Toc » d’avoir joué le jeu.

 

1° Pour commencer, pourrais-tu nous parler un peu de toi et de ton blog ?

J’ai bientôt 54 ans et je travaille dans les sciences humaines en tant qu’ingénieur de recherche en archéologie (spécialisé dans la Protohistoire et la Préhistoire).

J’ai 35 ans de pêche en tout genre derrière moi en passant par la PALM pendant de nombreuses années, le surfcasting et depuis une dizaine d’année la pêche aux appâts en dérive naturelle.

Le blog « Fous de Toc » que j’ai créé en 2013 est, comme le titre l’indique, plus spécifiquement axé sur la pêche dite du « toc » qui regroupe en fait plusieurs techniques qui ont en commun une canne, un fil, un témoin, des plombs et un appât naturel. Ce blog rassemble aujourd’hui plus de 400 articles divers et variés en relation avec cette pêche (récits, informations, matériel et technique…) mais pas seulement puisque de nombreux posts sont consacrés aux milieux aquatiques (actualités, gestion, pollution, continuité écologique, biologie…).

2° Qu’est-ce qui t’a poussé à te lancer dans la création d’un blog ?

A l’origine nous étions trois amis passionnés de pêche à la truite aux appâts naturels et désireux de partager leur expérience, leur sortie, leur coup de gueule. C’est ainsi qu’est né en 2013 le blog Fous de Toc. Le choix d’utiliser un blog m’a alors semblé la meilleure solution : c’est un support facile à mettre en œuvre et qui permet de publier toutes sortes d’informations (texte, images, vidéos…) sans formation particulière, notamment dans le domaine de la programmation.

Au départ, les articles publiés se résumaient aux récits de nos sorties. Mais très vite, un besoin d’élargir nos thématiques s’est naturellement fait sentir. Comment parler de pêche sans parler des milieux aquatiques ?

Plus récemment, en 2016, avec la fondation de l’association « Fous de Toc », le blog s’est naturellement imposé comme support « officiel ». Il est donc désormais ouvert à tous les membres mais aussi à toutes personnes désireuses de partager une expérience, un coup de gueule … ceci bien entendu dans le respect de la « ligne éditoriale ».

3° Utilises-tu un format préformé et en hébergement gratuit ? Es-tu propriétaire de ton nom de domaine ?

J’utilise un format préformé (Blogger sans nom de domaine) avec modifications personnelles. L’hébergement est gratuit mais évidemment limité sur la plateforme en termes de design et de fonctionnalités. C’est pourquoi j’envisage prochainement de migrer le blog sur un véritable site internet avec nom de domaine et hébergement. A noter que le blog est sous Licence Creative Commons et sans publicité (je déteste !).

4° Es-tu le seul administrateur de ton blog ?

Oui

5° Comment prépares-tu tes articles ? Travailles-tu d’abord avec un éditeur de texte ou écris-tu directement tes billets par ton panneau administrateur ?

Cela dépend du contenu, parfois directement pour des billets simples ou d’abord sur des traitements de texte pour des sujets plus conséquents. L’iconographie est aussi préparée en amont sur des logiciels de DAO.

6° Dans la pêche, as-tu un sujet de prédilection ?

La pêche au toc évidemment, dans son ensemble, et la question de la continuité écologique qui me préoccupe particulièrement bien plus que celle du no kill par exemple.

7° Penses-tu qu’à la lecture de tes billets, un pêcheur peut être influencé sur un choix de matériel, une technique, une manière de faire ou autre ?

Possible mais honnêtement je ne me positionne pas du tout en tant qu’expert.

8° Depuis la création de ton blog, penses-tu avoir modifié quelque chose dans ta pêche ou dans la vision de celle-ci ?

Globalement non. Dans le détail, le fait de partager amène toujours un plus, que ce soit au niveau pratique ou dans la manière d’aborder la pêche en général. Le blog a été un vrai levier sur le plan des rencontres, la plupart très heureuses.

9° La pêche et ton blog sont liés par la même passion, l’arrêt de l’un entraînerait-il l’arrêt de l’autre ?

Je ne veux même pas y penser.

10° Merci à toi pour ta participation mais tu vois quelque chose à rajouter ?

Merci à toi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.