Les lâchers … combien ça coûte ???

Cette après-midi, dans une salle d’attente je ne suis pas tombé sur des magasines des années 90.

lacher

Non, non … je suis tombé sur le Chasseur Français de Mars 2016 -si c’est possible- et en le parcourant, j’ai lu un article très intéressant sur le coûts des lâchers de salmonidés dans les rivières Françaises.

En voici un petit résumé:

Bon déjà l’article commence bien et annonce la couleur:

« Les lâchers de truite d’élevage maillées soutiennent toujours la vente de cartes de pêche, l’achat de matériel de pêche à l’ouverture. Les sommes sont colossales »

 CQFD ….Oupsss !!!

Monsieur Bernard Breton, secrétaire général de la FNPF, annonce qu’il ne reste plus en France que 70 piscicultures associatives, dont beaucoup de petites structures et 25 fédérales. Cela ne représente, toujours d’après ces dires, que 20% des 374 salmonicultures en activité, employant 1670 personnes. De plus toujours d’après lui, la FNPF n’a pas d’évaluation exacte de l’importance des lâchers.

Monsieur Breton précise que depuis les années 70, c’était « tout pour le repeuplement ». Les Fédé devaient produire leurs poissons mais que maintenant c’est « tout pour la restauration ». Mais que cela n’est pas possible partout, « en raison d’abord de la baisse du nombre de pêcheurs » explique-t’-il.

Monsieur Hervé Richelet de Rapala VMC déclare que les lâchers sont indispensables pour le marché de la pêche.

CQFD.

L’article continue ainsi:

30 millions par an.

D’après une enquête de 2013 diligentée par la Direction des Pêches Maritimes et de l’Aquaculture ( DPMA)  4089 tonnes de truites d’élevage sont allées vers la pêche de loisir associative et/ou privée. 1443t venant du privé vers les Fédé et société de pêche pour repeuplement dont 979t d’arc-en-ciel, 408t de farios.

La reproduction associative ne représenterai de 500t

Le kilo de poisson de remise se vend entre 5 et 8€ suivant l’espèce et les frais de transport, cela représente 30 millions d’euros par an déversés dans les rivières.

Grosso modo ça donne:

5500 tonnes de truites relâchées.

A raison de 4 truites par kilo en moyenne et 1 an pour produire une AEC maillée, cela représente:

8 millions d’individus pour la pêche associative.

6 millions d’individus pour les parcours privés

10 millions d’individus pour les étangs.

Le jour de l’ouverture 4 millions de truites sont remisées.

Comme le dit Jean-luc Gauvrit, pêcheur Vendéen:

« La truite c’est le poisson qui nous fait pêcher et vendre des cartes »

CQFD

D’après l’étude de la FNPF effectuée en 2014, les truiteux représenteraient 38% des pêcheurs soit 530 000 pratiquants. Tout compris, dépenses matos + adhésion nous générons 350 million d’euros.

A wouaih quand même …

L’article brode un peu sur l’aspect sanitaire et zoosanitaire des piscicultures, sur l’augmentation en 2014 de 10% des cartes vendues en Hautes-Alpes, certainement dû à la valorisation des lâchers ( j’avoue j’ai pô tout compris). Que les remisées c’est bien pour les débutants, les pêcheurs âgés, les touristes ( vi vi vous lisez bien ) à conditions que les lâchers soient légers mais réguliers: Dixit Florian Chirat

L’article conclue ainsi en résumant:

-Pas de risque de pollution génétique avec les sauvages.

-La concurrence territoriale est favorable aux farios.

-Les exigences environnementales des AEC sont réduites.

-La capture est plus facile et le combat est plus fort.

-Et comme à l’ouverture on rencontre même des pêcheurs confirmés, les lâchers de truites ont encore de beaux jours devant eux.

Halieutiquement.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.